Biopsie musculaire

Très utile pour le diagnostic des dystrophies musculaires et des myopathies congénitales. Elle consiste à prélever un petit morceau de muscle, le plus souvent sous anesthésie locale, au niveau d’un muscle de l’épaule (deltoïde) ou de la cuisse (quadriceps). Le specimen est ensuite analysé au laboratoire tant au plan morphologique qu’immunocytochimique.

LA BIOPSIE MUSCULAIRE : INFORMATION AUX PATIENTS

Qu’est-ce qu’une biopsie musculaire ?

Il s’agit d’une procédure chirurgicale mineure pratiquée sous anesthésie locale qui consiste à faire une petite incision et à prélever un morceau de muscle. L’échantillon est ensuite congelé pour être secondairement analysé.

Les biopsies musculaires peuvent être faites dans différentes parties du corps. Elles sont souvent réalisées dans le muscle de l’épaule ou muscle deltoïde.
Quels sont les risques ou effets secondaires ?

Les risques et effets secondaires sont mineurs et rares. Il peut s’agir :

1 - D’inconfort et d’ecchymoses. Après la procédure, vous pourrez ressentir de légères douleurs et des ecchymoses pourront apparaître autour du site de la biopsie ;
2 - Infection. Il y a un léger risque d’infection chaque fois qu’une incision est pratiquée ou que la peau est déchirée ;
3 - Réaction allergique à l’anesthésique local ou au pansement ;
4 - Lésion du ou des tissus musculaires (très rare).

PRÉPARATION

Comment dois-je me préparer pour cet examen ?

Il faut cesser de prendre tous les médicaments capables de provoquer des saignements prolongés, comme les antiagrégants plaquettaires (aspirine et ses dérivés) ou les anticoagulants (anti-vitamine_K notamment).

Votre médecin vous dira quand arrêter de prendre ces médicaments et s’il est nécessaire de remplacer par un autre type de traitement. Il n’y a autrement aucun préparatif particulier. Il n’est pas utile de jeûner.

Que se passe-t-il avant la biopsie ?

A votre arrivée dans le service effectuant les prélèvements, le médecin vous posera quelques questions générales sur votre santé et vous décrira le déroulement de l’examen. Si vous êtes nerveux(se) ou anxieux(se) avant la procédure, on pourra vous administrer un comprimé pour vous aider à vous relaxer. Cette pratique est très courante.

PENDANT LA PROCÉDURE

Que se passe-t-il pendant la biopsie ?

Tout d’abord, un anesthésique local est utilisé pour engourdir le site de la biopsie. Puis, une petite incision est pratiquée dans la peau et un échantillon est prélevé.

Pour favoriser la cicatrisation, les bords de l’incision sont rapprochés par des points de suture utilisant généralement un fil résorbable.
Le tout est ensuite bandé.

Combien de temps cela dure-t-il ?

Il faut normalement compter 45 minutes.

APRÈS LA PROCÉDURE

Combien de temps dure la cicatrisation ?

Il faut compter huit jours. Pendant ce temps, le pansement consistant en une simple compresse stérile maintenue par un sparadrap sera changé au troisième et au cinquième jour. Si ce geste ne peut pas être réalisé par vous-même ou votre entourage, une ordonnance vous sera remise pour qu’il soit pratiqué par une infirmière. Vous devez veiller à ce que le pansement reste au sec.

En cas de saignement, de suintement ou de fièvre, prévenez immédiatement l’infirmière ou le médecin.
Après huit jours, votre pansement sera enlevé. Vous demanderez à une infirmière de faire ce geste. À cette occasion, votre plaie sera examinée. Si des points de suture ont été réalisés avec du fil non résorbable, ceux-ci seront enlevés.